• tn-projet-residentiel
  • tn-projet-residentiel

La pyrite

La pyrite est un minéral que l’on peut retrouver dans la pierre concassée utilisée comme remblai sous les dalles de béton des garages et des sous-sols des maisons. En présence d’humidité et d’oxygène, la pyrite s’oxyde et provoque un gonflement de la pierre de remblai.

Les symptômes

En gonflant, la pierre exerce une pression sur la dalle du sous-sol ou du garage qui se soulève et se fissure. Les fissures observées sont souvent en forme de croix ou d’étoile. On peut déceler à l’intérieur de celles-ci des traces de poudre blanche. La pression exercée sur la dalle peut également faire fissurer les murs du garage et engendrer des problèmes importants.

La solution Pieux Métropolitain

La réfection complète de la dalle.

Comme le problème provient du remblai contaminé, la seule solution consiste à défaire la dalle de béton et évacuer la pierre de remblai pour le remplacer par une pierre DB certifiée conforme aux exigences d’une fondation intérieure. La dalle de béton est ensuite refaite en toute sécurité.

Plancher de béton

Les trois problèmes les plus communs :

Dans le cas d’affaissement évident d’un plancher de béton, la dalle s’est enfoncée dans le sol en tout ou en partie. Le plus souvent on constate ce phénomène en observant une partie plus basse par rapport à l’ensemble du plancher d’origine. La cause de cet affaissement peut être attribuée à deux principaux facteurs; un, le sol naturel sous le plancher de béton s’est asséché et s’est consolidé; deux, le remblai sous dalle s’est compacté avec le temps ce qui crée des espaces vides entre le sol et la dalle. Dans la majorité des cas d’affaissement une combinaison plus ou moins importante de ces 2 facteurs est le résultat du désordre. Plusieurs fissures sont présentes au plancher mais en moins grandes quantité que dans les cas de soulèvement. La forme des fissures est plus droite est franche. Dans les cas d’affaissement, généralement une partie seulement du plancher de béton est plus endommagé que le reste. Pour des cas plus rares, c’est toute la surface qui s’est affaissée avec un degré plus important dans certaines zones.
Dans le cas d’un soulèvement d’un plancher de béton, la dalle s’est soulevée et un bombement d’une ou plusieurs bosses sont observables. De nombreuses fissures en forme de X ou d’étoile sont apparentes. Dans les cas de soulèvement les dommages sont davantage généralisés sur une grande partie de la surface. Une poudre blanche, de réaction chimique appelé sufatation est toujours présente aux fissures. Dans certains cas on peut retrouver un effet combiné de soulèvement et d’affaissement. Par exemple lorsque les semelles et les murs de fondations sont victimes d’un tassement de sol et que le remblai sous dalle est mauvais et gonfle.
Dans les cas de sulfatation de béton, plusieurs fissures apparaissent et le béton se fragmente en morceaux. Ce phénomène est causé par une mauvaise qualité du béton lui-même. L’humidité monte dans le béton par capillarité et cause un effet de dégradation de la dureté du substrat. Donc le béton se défait par lui-même. Le béton est un assemblage qui comme tous les matériaux de construction a une durée de vie déterminée. Il est normal de devoir démolir et refaire des ouvrages en béton. La durée de vie utile d’un plancher de béton est en moyenne de 40 ans pour les ouvrages qui ont été fait depuis les années 40, 50, 60 70, 80 et 90. Les mélanges de béton d’aujourd’hui sont de meilleure qualité. La résistance à la sulfatation est plus importante et la dureté du béton en général bien meilleur.

Vidéos


Jusqu’à 10 000 $ en crédit d’impôt

Rénovations écoresponsables : Isolation, toit vert ou blanc, étanchéisation, etc.